Etude Climat, Santé et Vignobles

4 professionnels du vin sur 5 ont déjà rencontré des problèmes de santé physiques lié à des fortes chaleurs au travail (malaise, déshydratation, baisse de l’attention, etc.). Pour ces mêmes raisons, 37% des vignerons ont déjà été soumis à des risques mentaux (irritabilité, perturbation du sommeil, dépression…).

Voici deux des nombreux enseignements de l’étude CLISEVE (Climat, Santé et Vignobles) menée par Vignerons Engagés, l’agence Croissance Bleue et le laboratoire Lapa-Research. Son objectif ? Mieux objectiver et comprendre les impacts du changement climatique sur la santé au travail des vignerons. Découvrez la synthèse de l’étude et ses chiffres clés.

Cette étude est la première phase d’une démarche d’actions collectives pour réduire le risque du réchauffement climatique sur la santé au travail dans la filière vin.

« RDV en juillet pour l’étape suivante : en préparation des vendanges, un Guide des 10 bonnes pratiques en période de fortes chaleurs sera diffusé à l’ensemble de la filière.

    [mc4wp_checkbox]